Masterclasses

Dans le cadre du festival, nous vous donnons rendez-vous pour deux masterclasses conçues et animées par Thierry Méranger (délégué général du festival et critique aux Cahiers du Cinéma), durant lesquelles les cinéastes réagiront à des extraits de films, évoquerons leur carrière et échangeront avec le public !
séances en entrée libre et gratuite pour tou·te·s

Patricio GUZMÁN & Renate SACHSE

Lycée Rotrou. VENDREDI 4 mars. 14h

Renate SACHSE

Renate Sachse est productrice d’Atacama Productions, qui a produit, notamment deux films de Patricio Guzmán, Le Bouton de nacre (2015) et La Cordillère des songes (2020), nominés pour le César du Meilleur film documentaire.

Patricio GUZMÁN

Né en 1941 à Santiago, où il fait des études universitaires, Patricio Guzmán poursuit, de 1966 à 1969, sa formation à l’École Officielle d’Art Cinématographique de Madrid. De retour au Chili, après la victoire de Salvador Allende et de l’Unité populaire (1970), il y réalise plusieurs films et entame une trilogie documentaire La Bataille du Chili pour laquelle il collabore avec Chris Marker. Cette œuvre fonde les bases se son cinéma.

Après le coup d’État de Pinochet, il est arrêté et enfermé pendant deux semaines dans le stade national. En 1973, il quitte le Chili et s’installe à Cuba, puis en Espagne et en France. Expatrié à Paris, il reste très attaché à son pays. Il réalise ainsi de nombreux documentaires sur le Chili, notamment autour des deux grandes personnalités politiques de son pays : Le Cas Pinochet (2001) et Salvador Allende (2004).

Artiste engagé dans la valorisation du cinéma documentaire, fondateur d’un festival au Chili, membre du jury de nombreux autres festivals, Patricio Guzmán est à la fois un passeur d’histoire et un pédagogue.

Sebastián LELIO

Lycée Rotrou. VENDREDI 25 mars. 14h

Né en 1974, Sebastián Lelio a grandi dans de nombreux pays après le divorce de ses parents. C’est au Chili qu’il étudie le cinéma. En 2005, il y tourne son premier long métrage, La Sagrada Familia, en seulement trois jours. Le succès de ce film lancera une carrière riche d’importants prix internationaux, jusqu’à remporter en 2018 l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère pour Une femme fantastique.