REGARDS D’AILLEURS : La principale manifestation cinématographique de la Région Centre-Val de Loire

LA GENÈSE

Solidement ancré dans le Drouais, territoire de confluence et d’échanges entre province et grande banlieue parisienne, le festival de cinéma Regards d’Ailleurs de Dreux, a été créé en 2003.
Né de la structure pionnière d’un Contrat Local d’Initiative Cinématographique (CLIC, convention triennale toujours d’actualité) le festival est dirigé par Thierry Méranger, membre du comité de rédaction des Cahiers du Cinéma et enseignant de cinéma. L’association Fenêtre sur Films, forte de plus de 180 adhérents, le pilote.

 

Une manifestation tout public née d’une initiative pédagogique…

Regards d’Ailleurs a été co-fondé par les sections cinéma-audiovisuel d’un établissement scolaire, le lycée Rotrou. Outre la participation active aux projections, les élèves sont responsables du petit journal du festival « Regarde ailleurs ! », rédigent des articles en partenariat avec L’Écho Républicain, réalisent des entretiens, organisent des expositions et présentent certaines séances. Si les entrées à Ciné-Centre sont payantes, la plupart des séances (Théâtre, Rotrou, médiathèque) sont proposées en accès libre.

Par ailleurs, en s’inscrivant dans le dispositif national Passeurs d’images, Regards d’Ailleurs permet aussi à des jeunes de travailler sur les thématiques du festival durant le hors-temps scolaire.

 

Plusieurs partenaires publics et privés engagés …

La Ville de Dreux, le lycée Rotrou et ses sections cinéma-audiovisuel, le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir, le cinéma Ciné-Centre (Laurent et Anne-Claire Brunet), l’Agglomération du Pays de Dreux, mais aussi la Région Centre-Val de Loire (via Ciclic, Agence Régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique, l’un des plus importants pôles d’éducation à l’image en France) ainsi que des sponsors ou mécènes locaux ou nationaux (au premier rang desquels le groupe Berteaux, Orange ou le Crédit Agricole).

 

Un objectif : Développer une politique culturelle populaire mais stimulante, axée sur le cinéma et l’image.

Regards d’Ailleurs s’adresse ainsi tout autant à des amateurs de cinéma curieux de découvertes et de dépaysement qu’à des cinéphiles avertis et à des jeunes étudiant le cinéma.

 

UN FESTIVAL DU CINÉMA UNIQUE EN SON GENRE

Avec 15 éditions à son actif, REGARDS D’AILLEURS est devenu au fil du temps la principale manifestation cinématographique de la Région Centre-Val de Loire.

Plusieurs  particularités le rendent unique en France. En voici quelques unes…

 

Chaque année, un pays différent

Se déployant chaque année entre mars et avril, Regards d’ailleurs est consacré chaque année à un pays différent dont les œuvres sont présentées en version originale sous-titrée.

La manifestation a ainsi déjà visité, au fil des ans, le Portugal, la Grande-Bretagne, l’Inde, l’Espagne, le Japon, l’Italie, le Canada, la Belgique, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Argentine, la Suisse, l’Australie, la Pologne et la Corée !

 

4 semaines de projections

Le festival se déroule pendant environ 4 semaines, ce qui fait de lui le festival de cinéma le plus long de France. Il propose chaque jour à ses spectateurs un ou deux nouveaux titres ainsi que des rediffusions ce qui permet à chacun, quelles que soient ses activités professionnelles et son budget, de participer à de nombreuses séances.

 

Des invités prestigieux

Regards d’ailleurs accueille des cinéastes et des spécialistes du monde entier, pour présenter les films et animer les débats, représentant chacun une conception artistique, humaniste et pédagogique du cinéma.

C’est ainsi que nous avons accueilli par le passé Pedro Costa, Frederick Wiseman, Hirokazu Kore-eda, Lodge Kerrigan, Bertrand Bonello, Carlos Sorin, Mercedes Alvarez, Andreas Dresen, Christophe Honoré, Joachim Lafosse, Christoph Hochhäusler, Ursula Meier, Lionel Baier, Rolf de Heer, Juan Luis Buñuel, Rafael Lewandowski ou encore Irène Jacob.

 

 

Une politique tarifaire attrayante

30€ pour les scolaires et étudiants, 40 € pour les adultes (35€ pour les adultes adhérents de l’association Fenêtre sur Films), pour 15 films à Ciné-Centre.
Gratuité du reste de la programmation.

 

 

REGARDS D’AILLEURS 2019 : CAP SUR LE MEXIQUE !

 

Après le débarquement des vikings danois, qui a attiré plus de 10 000 spectateurs et visiteurs à l’occasion de séances-événements et d’expositions très appréciées, Regards d’ailleursmanifestation pilotée par l’association Fenêtre sur films, nous invite en 2019 à quitter l’Europe pour aborder un autre continent et découvrir quelques aspects essentiels de la culture latino-américaine. C’est en effet le Mexique qui sera le terrain d’exploration privilégié de notre 17e édition, du 6 mars au 3 avril 2019. Rendez-vous est pris pour découvrir un cinéma dépaysant, à la fois âpre et généreux, festif et grave, en prise avec le réel mais toujours capable de s’interroger sur tous les possibles de la représentation artistique.

Dans cette perspective, la 17e édition de Regards d’ailleurs pourra s’honorer de la présence d’invités prestigieux. Plusieurs cinéastes seront invités et d’éminents critiques viendront présenter les films diffusés, qu’ils soient issus des Cahiers du cinéma ou d’autres grands médias nationaux. Les rendez-vous seront multiples pendant près de quatre semaines pour les cinéphiles drouais, qu’ils soient simples curieux, amateurs de films du patrimoine ou d’avant-premières nationales : avec plus de trente-cinq projections de titres différents sur deux sites principaux (CinéCentre, lycée Rotrou) et un rayonnement départemental (plusieurs communes de l’agglomération drouaise, Chartres) Regards d’ailleurs va nous faire (re)découvrir fictions, documentaires et films d’animation conçus sur la terre mexicaine. Le traditionnel ciné-concert sera aussi de la partie. Des expositions auront lieu à la chapelle de l’Hôtel-Dieu, à L’Odyssée et dans les maisons Proximum.

Découvrir les maîtres du cinéma mexicain…

Tous les genres cinématographiques se donnent en effet rendez-vous au Mexique, comme le montrent les plus grandes manifestations internationales consacrées au 7e art, où brillent aujourd’hui des cinéastes internationalement reconnus comme Alejandro González Inárritu, Guillermo del Toro, Alfonso Cuarón ou Arturo Ripstein. Regards d’ailleurs sera aussi l’occasion de rendre justice à des maîtres du cinéma mondial tels que l’immense Luis Buñuel ou le passionnant Emilio Fernández. La jeune création sera elle aussi représentée par de nouvelles têtes d’affiche comme Julio Hernández Cordón, Rodrigo Plá ou Amat Escalante. Côté acteurs, la sémillante Salma Hayek, sur les traces de l’icône María Félix, fera, à l’écran, les yeux doux à Gael García Bernal, chouchou incontesté du cinéma d’auteur mondial.

 

Un festival tourné vers la jeunesse

Enfin, Regards d’ailleurs s’adressera particulièrement à la jeunesse. Une programmation dédiée aux écoles primaires, et en particulier aux tout-petits, sera mise en place sur différents sites. Collégiens et lycéens ne seront pas de reste et plusieurs programmes seront offerts par le festival aux classes qui en auront fait la demande autour de films dédiés (proposés, en particulier aux professeurs d’espagnol). Les élèves des sections cinéma du lycée Rotrou seront naturellement en première ligne pour présenter des films et rédiger le petit journal du festival mais chaque jeune du Drouais, y compris hors-temps scolaire où se dérouleront des ateliers de création, pourra se sentir concerné et participer aux réjouissances avec ses aînés.

> Mais aussi une politique de diffusion des films du festival auprès des seniors

Le festival est en partenariat avec la résidence du Bois de l’Epinay où aura lieu une projection.

 

LE FESTIVAL EN BREF

> 30 films ou programmes tout-public (fiction, documentaire, animation…). Des rediffusions pour les 15 films proposés à Ciné-Centre. De nombreux inédits, des œuvres rares et plusieurs avant-premières.

> 10 films ou programmes diffusés en séances scolaires, de la maternelle au lycée.

> 5 sites de projection principaux : Ciné-Centre et le lycée Rotrou, mais aussi la médiathèque L’Odyssée, l’Agora de Vernouillet et le Théâtre de la Vallée. De nombreuses séances « hors-les-murs » notamment à la Passerelle.

> Un rayonnement départemental : Vernouillet et plusieurs autres villes de l’Agglomération du Pays de Dreux (notamment Garnay) et, pour la cinquième fois, une reprise de séances à Chartres (Les Enfants du Paradis).

> Un partenariat-médias fort (Cahiers du cinéma, L’Echo Républicain, RTV).

> Un soutien renouvelé des collectivités territoriales (Ville de Dreux, Région Centre, Conseil Départemental d’Eure-et-Loir) et des mécènes locaux (Groupe Berteaux, Orange, LEO Pharma)

> Plus de 25 séances en entrée libre  et des cartes d’abonnement à tarif préférentiel pour les 15 projections à Ciné-Centre (20 et 30 euros).

> 4 expositions (Chapelle de l’Hôtel-Dieu, L’Odyssée, maisons Proximum) autour de la culture danoise, de l’art moderne, d’artistes internationaux et… du cinéma.