REGARDS D’AILLEURS : La principale manifestation cinématographique de la Région Centre-Val de Loire

LA GENÈSE

Solidement ancré dans le Drouais, territoire de confluence et d’échanges entre province et grande banlieue parisienne, le festival de cinéma Regards d’Ailleurs de Dreux, a été créé en 2003.
Né de la structure pionnière d’un Contrat Local d’Initiative Cinématographique (CLIC, convention triennale toujours d’actualité) le festival est dirigé par Thierry Méranger, membre du comité de rédaction des Cahiers du Cinéma et enseignant de cinéma. L’association Fenêtre sur Films, forte de plus de 180 adhérents, le pilote.

 

Une manifestation tout public née d’une initiative pédagogique…

Regards d’Ailleurs a été co-fondé par les sections cinéma-audiovisuel d’un établissement scolaire, le lycée Rotrou. Outre la participation active aux projections, les élèves sont responsables du petit journal du festival « Regarde ailleurs ! », rédigent des articles en partenariat avec L’Écho Républicain, réalisent des entretiens, organisent des expositions et présentent certaines séances. Si les entrées à Ciné-Centre sont payantes, la plupart des séances (Théâtre, Rotrou, médiathèque) sont proposées en accès libre.

Par ailleurs, en s’inscrivant dans le dispositif national Passeurs d’images, Regards d’Ailleurs permet aussi à des jeunes de travailler sur les thématiques du festival durant le hors-temps scolaire.

 

Plusieurs partenaires publics et privés engagés …

La Ville de Dreux, le lycée Rotrou et ses sections cinéma-audiovisuel, le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir, le cinéma Ciné-Centre (Laurent et Anne-Claire Brunet), l’Agglomération du Pays de Dreux, mais aussi la Région Centre-Val de Loire (via Ciclic, Agence Régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique, l’un des plus importants pôles d’éducation à l’image en France) ainsi que des sponsors ou mécènes locaux ou nationaux (au premier rang desquels le groupe Berteaux, Orange ou le Crédit Agricole).

 

Un objectif : Développer une politique culturelle populaire mais stimulante, axée sur le cinéma et l’image.

Regards d’Ailleurs s’adresse ainsi tout autant à des amateurs de cinéma curieux de découvertes et de dépaysement qu’à des cinéphiles avertis et à des jeunes étudiant le cinéma.

 

UN FESTIVAL DU CINÉMA UNIQUE EN SON GENRE

Avec 15 éditions à son actif, REGARDS D’AILLEURS est devenu au fil du temps la principale manifestation cinématographique de la Région Centre-Val de Loire.

Plusieurs  particularités le rendent unique en France. En voici quelques unes…

 

Chaque année, un pays différent

Se déployant chaque année entre mars et avril, Regards d’ailleurs est consacré chaque année à un pays différent dont les œuvres sont présentées en version originale sous-titrée.

La manifestation a ainsi déjà visité, au fil des ans, le Portugal, la Grande-Bretagne, l’Inde, l’Espagne, le Japon, l’Italie, le Canada, la Belgique, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Argentine, la Suisse, l’Australie, la Pologne et la Corée !

 

4 semaines de projections

Le festival se déroule pendant environ 4 semaines, ce qui fait de lui le festival de cinéma le plus long de France. Il propose chaque jour à ses spectateurs un ou deux nouveaux titres ainsi que des rediffusions ce qui permet à chacun, quelles que soient ses activités professionnelles et son budget, de participer à de nombreuses séances.

 

Des invités prestigieux

Regards d’ailleurs accueille des cinéastes et des spécialistes du monde entier, pour présenter les films et animer les débats, représentant chacun une conception artistique, humaniste et pédagogique du cinéma.

C’est ainsi que nous avons accueilli par le passé Pedro Costa, Frederick Wiseman, Hirokazu Kore-eda, Lodge Kerrigan, Bertrand Bonello, Carlos Sorin, Mercedes Alvarez, Andreas Dresen, Christophe Honoré, Joachim Lafosse, Christoph Hochhäusler, Ursula Meier, Lionel Baier, Rolf de Heer, Juan Luis Buñuel, Rafael Lewandowski ou encore Irène Jacob.

 

 

Une politique tarifaire attrayante

30€ pour les scolaires et étudiants, 40 € pour les adultes (35€ pour les adultes adhérents de l’association Fenêtre sur Films), pour 15 films à Ciné-Centre.
Gratuité du reste de la programmation.

 

 

REGARDS D’AILLEURS 2018 : CAP SUR LE DANEMARK !

 

Après le succès record de l’édition coréenne de 2017, Regards d’ailleurs, nous invite cette année au Danemark. Pays de cinéma singulier, le Danemark est la terre natale d’un grand nombre de réalisateurs majeurs, des débuts du cinéma à nos jours sans discontinuer. Cette année le festival reviendra sur un siècle de cinéma danois, permettant aux spectateurs de revisiter les grands classiques comme de découvrir les jeunes cinéastes du pays.

 

Découvrir les maîtres du cinéma danois…

On ne compte plus aujourd’hui les maîtres du cinéma danois. Regards d’ailleurs sera donc l’occasion de rendre justice à des créateurs aussi puissants que Lars Von Trier, auteur du magnifique Melancholia, Thomas Vinterberg, qui inaugura aux côtés de Von Trier le cinéma puissant et brut du « Dogme » avec Festen, Nicolas Winding Refn, dont le célèbre Guerrier Silencieux a donné au festival son affiche, Bille August qui obtint deux palmes d’or au Festival de Cannes (notamment pour son film Pelle le Conquérant qui sera projeté au festival), ainsi que le génie Carl Theodor Dreyer, dont la filmographie nous fera traverser près de cinquante ans du cinéma Danois, de son tout premier film Le Président (qui fera l’objet d’un ciné-concert exceptionnel) à son avant-dernier film Ordet. Le festival mettra également au premier plan des réalisateurs et réalisatrices majeur/es mais encore trop peu connu/es en France, tels que Lone Scherfig (Italian for beginners), Susanne Bier (A Second Chance, Revenge), ou Darug Kari (Dark Horse). Le festival présentera aussi bien des chefs d’œuvres du cinéma classique danois (La Sorcellerie à travers les âges de Benjamin Christensen, Le festin de Babeth de Gabriel Axel) que des films représentant le tout jeune cinéma danois (Royal Affair de Nikolaj Arcel, Les Oubliés de Martin Zandviliet).

 

Un festival tourné vers la jeunesse

Plus résolument que jamais, Regards d’ailleurs se tournera vers la jeunesse.

Une programmation dédiée aux écoles primaires, et en particulier aux tout-petits, sera mise en place autour d’un programme spécifique.

Collégiens et lycéens ne seront pas de reste et plusieurs programmes seront offerts par le festival aux classes qui en auront fait la demande.

Les élèves des sections cinéma du lycée Rotrou seront naturellement en première ligne pour présenter des films, collaborer aux articles de L’Écho républicain et rédiger le petit journal du festival mais chaque jeune Drouais sera concerné, y compris sur le hors-temps scolaire durant lequel se dérouleront les ateliers de création de Passeurs d’images (au cours desquels une bande annonce sera réalisée).

> Mais aussi une politique de diffusion des films du festival auprès des seniors

Le festival est en partenariat avec la résidence du Bois de l’Epinay où aura lieu une projection.

 

LE FESTIVAL EN BREF

> 30 films ou programmes tout-public (fiction, documentaire, animation…). Des rediffusions pour les 15 films proposés à Ciné-Centre. De nombreux inédits, des œuvres rares et plusieurs avant-premières.

> 10 films ou programmes diffusés en séances scolaires, de la maternelle au lycée.

> 5 sites de projection principaux : Ciné-Centre et le lycée Rotrou, mais aussi la médiathèque L’Odyssée, l’Agora de Vernouillet et le Théâtre de la Vallée. De nombreuses séances « hors-les-murs » notamment à la Passerelle.

> Un rayonnement départemental : Vernouillet et plusieurs autres villes de l’Agglomération du Pays de Dreux (notamment Garnay) et, pour la cinquième fois, une reprise de séances à Chartres (Les Enfants du Paradis).

> Un partenariat-médias fort (Cahiers du cinéma, L’Echo Républicain, RTV).

> Un soutien renouvelé des collectivités territoriales (Ville de Dreux, Région Centre, Conseil Départemental d’Eure-et-Loir) et des mécènes locaux (Groupe Berteaux, Orange, LEO Pharma)

> Plus de 25 séances en entrée libre  et des cartes d’abonnement à tarif préférentiel pour les 15 projections à Ciné-Centre (20 et 30 euros).

> 4 expositions (Chapelle de l’Hôtel-Dieu, L’Odyssée, maisons Proximum) autour de la culture danoise, de l’art moderne, d’artistes internationaux et… du cinéma.