MEXICANIMACION

Les 13 courts métrages présentés vont vous entraîner dans un véritable voyage au cœur de l’animation mexicaine. A travers les différentes techniques à l’œuvre (animation 2D, animation en volume) et les diverses thématiques abordées, vous allez explorer l’imaginaire mexicain, souvent foisonnant. Laissez-vous conduire entre tradition et modernité, rêverie et parfois sombre réalité et découvrez la vivacité et la richesse de la création mexicaine. Nous vous invitons à vous laisser bercer par la variété des formes, à embarquer pour des univers multiples, à vous laisser envoûter par la musique, jamais très loin et à naviguer sans contrainte entre royaume des vivants et royaume des morts.

 

Les films au programme (Durée : 1h53)

El Maestro Y La Flor, Daniel Irabién Peniche, 2014, 6′

El Gran Lider, Francisco Javier Cabrera, 2014, 10′

Lluvia En Los Ojos, Rita Basulto, 2013, 7′

El Regreso Del Vampiro, Christian Alain Vasquez Carrasco, 2013, 6′

El Trompetista, Raùl Robin Alejandro Morales Reyes, 2014, 10′

Que Es La Guerra ? Luis Beltran, 2012, 10′

Las Tardes De Tintico, Alejandro Garcia Caballero, 2012, 8′

Los Gatos, Alejandro Rios, 2014, 9′

Hasta Los Huesos, René Castillo, 2001, 11′

Poliangular, Alexandra Castellanos, 2015, 8′

El Don De Los Espejos, Mara Soler Guitian, 2014, 10′

Elena Y Las Sombras, César Cepeda, 2014, 8′

Los Dias De Los Muertos, Pauline Pinson, 2018, 10′

 

Lycée Rotrou. MERCREDI 3 avril. 14h.

LES ÉPICES DE LA PASSION

Como Agua para Chocolate

Alfonso ARAU

 

1992 / Mexique / Gastronomie sentimentale / 1h47 / VOST

Avec Marco Leonardi, Lumi Cavazos, Regina Torné

 

SYNOPSIS

Pendant la révolution mexicaine, Tita, une jeune femme tombe amoureuse de Pedro. Mais la tradition l’empêche d’épouser le jeune homme tant que sa mère est vivante. Elle exprime ses sentiments à travers la préparation de plats épicés.

 

LE REALISATEUR

Acteur dès les années 50, Alfonso Arau tourne pour de nombreux grands réalisateurs (Sam Peckinpah, Alejandro Jodorowsky…) avant d’entamer sa carrière de réalisateur. Après le succès des Épices de la passion, il poursuit sa carrière aux États-Unis.

 

CRITIQUE

« La nourriture et la passion créent une sublime alchimie.» Janet Maslin, New-York Times

 

Dix Ariels 1992

Nommé au Golden Globe du Meilleur film étranger 1993

Prix du public et de la Meilleure actrice Festival de Gramado 1993

 

Lycée Rotrou. MERCREDI 3 avril. 19h.

EL TREN FANTASMA – CINÉCONCERT

Le Train fantôme

Gabriel GARCÍA MORENO

 

1927 / Mexique / Thriller / 1h10 / MUET

Avec Carlos Sánchez Alducin, Rafael Araiza, Clara Ibáñez, Manuel de los Ríos, Carlos Villatoro

 

SYNOPSIS

Le jeune ingénieur Mariel affronte une dangereuse bande de bandits qui attaquent les trains et ont enlevé la belle Elena, fille du chef de gare d’Orizaba.

 

LE REALISATEUR

Pionnier du cinéma mexicain, Gabriel García Moreno (1880-1943) fut scénariste, caméraman, inventeur, fondateur des studios Azteca, mais aussi réalisateur de films populaires de qualité. Restauré par la Filmothèque de Mexico, El Tren Fantasma est un bijou du cinéma muet mexicain.

 

CRITIQUE

« El Tren Fantasma n’a rien à envier aux serials tournés à Hollywood à l’époque du muet et aux réussites de Mack Sennett, voire Harold Lloyd, comme l’atteste la bagarre finale sur le toit du train. » Gérard Crespo, aVoir-aLire.com

 

LE MUSICIEN

Accueilli par l’Odyssée, le cinéconcert est organisé en partenariat avec le Conservatoire classé de l’Agglomération du Pays de Dreux. La projection est accompagnée au piano par Grégoire Baumberger.

Né en 1973, professeur au Conservatoire de la Ville de Luxembourg, Grégoire Baumberger est un pianiste virtuose aux goûts et à la culture très éclectiques. De l’enregistrement d’œuvres pour piano de Beethoven et de Rachmaninov aux spectacles avec Anne Baquet, son parcours est jalonné de multiples réussites parmi lesquelles l’interprétation des cinéconcerts de Regards d’ailleurs. Grégoire Baumberger accompagnera El Tren Fantasma avec une création inédite, à la fois totalement originale et ouvertement inspirée de l’univers musical qui entoure le film.

 

L’Odyssée. MARDI 2 avril. 19h.

LE VIOLON

El violín  

Francisco VARGAS

 

2005 / Mexique / Drame / 1h39 / VOST

Avec Don Ángel Tavira, Dagoberto Gama, Gerardo Taracena

 

SYNOPSIS

Don Plutarco est un fermier musicien qui se bat contre le gouvernement de son pays. Une attaque de soldats le force lui et son fils à s’exiler dans les collines. Mais les munitions de la guérilla sont restées dans le village pris par les soldats…

 

LE REALISATEUR

Francisco Vargas est né en 1975 ; il accède à la notoriété en 1999 avec son second court-métrage, Conejo. Il réalise avec El violín un premier long métrage qui fut très remarqué au festival de Cannes.

 

CRITIQUE

« Francisco Vargas […] se revendique du cinéma néoréaliste et pousse la tentative jusqu’à s’entourer d’acteurs non professionnels. Le résultat est à la hauteur des ambitions. » Marie-José Sirach, L’Humanité

 

Prix d’interprétation Un Certain Regard Cannes 2006

Grand prix du Jury Festival de Miami 2007

Trois Ariels du Cinéma Mexicain 2007

 

Lycée Rotrou. LUNDI 1er avril. 19h.

ALAMAR

Pedro GONZÁLEZ RUBIO

2009 / Mexique / Aventure initiatique / 1h13 / VOST
Avec Jorge Machado, Roberta Palombini, Natan Machado Palombini

SYNOPSIS
Durant les vacances, le petit Natan retrouve son père pour embarquer à destination de Banco Chinchorro, l’un des plus grands atolls de corail de la planète. Une complicité va naître.

LE REALISATEUR
Né en 1976 à Bruxelles, Pedro González Rubio s’initie à l’audiovisuel à l’adolescence, alors qu’il réside en Inde. Il étudiera par la suite le cinéma à Londres avant de débuter sa carrière par le documentaire.

CRITIQUE
« Pour le cinéaste chaque image est une fenêtre grande ouverte sur un monde de bruits, de couleurs, d’impressions.» Cécile Mury, Télérama

Meilleur film Festival international du film indépendant de Buenos Aires 2010
Tiger Award Festival International de Rotterdam 2010

Anet. SAMEDI 30 Mars. 19h.

MEXIQUE, SOUS L’EMPRISE DU COCA

Julie DELETTRE
2016 / France / Documentaire / 30 min / VOF

SYNOPSIS
Au Mexique, la firme Coca-Cola a fait main basse sur l’eau et sur la vie de ses habitants. Elle puise directement dans les terres, asséchant les communautés et provoquant de graves conséquences : diabète, surpoids, malbouffe et traditions déformées.

LA REALISATRICE
Journaliste, Julie Delettre a réalisé de nombreux reportages et documentaires pour les chaînes M6, France 2 et Public Sénat. On y retrouve souvent pour thème  la mondialisation, l’agrobusiness et la malbouffe. 

CRITIQUE
« Ce documentaire invite au débat sur nos choix de consommation, mais aussi sur l’eau comme « bien commun » dans le contexte de la mondialisation. » Comité du Festival ALIMENTERRE 2018.

Sélection au Festival des Solidarités 2018
Sélection au Festival Alimenterre 2018

Lycée Rotrou. VENDREDI 29 mars. 19h.

CRONOS

Guillermo DEL TORO

 

1993 / Mexique / Fantastique / 1h34 / VOST

Avec Federico Luppi, Ron Perlman, Claudio Brook

 

SYNOPSIS

Au XIVe siècle, un alchimiste enferme le secret de l’éternité dans une petite boite. Plus de six siècles après, un antiquaire est sur le point de libérer cette force inconnue. Son destin et sa vie vont en être chamboulés.

 

LE REALISATEUR

Né en 1964 au Mexique, Guillermo Del Toro est réalisateur, scénariste, romancier, producteur de cinéma. Très tôt il impose son style et devient une référence dans le milieu du 7e art. Cronos, son premier long métrage, démontre son amour du genre horrifique.

 

CRITIQUE

« Détournement malin du mythe du vampire, Cronos en propose une vision originale et s’impose comme une œuvre enthousiasmante blasphémant certains rites liturgiques.» Alex Masson, Les Inrockuptibles

 

Huit Ariels dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur 1994

 

Théâtre de la Vallée, Saint-Rémy-sur-Avre. SAMEDI 30 mars. 14h.

CASSANDRO EL EXOTICO!

Marie LOSIER

 

2018 / France / Documentaire / 1h13 / VOST

 

SYNOPSIS

Dans le monde flamboyant de la Lucha Libre, Cassandro est le roi des Exoticos, ces catcheurs mexicains travestis. C’est aussi un homme au corps pulvérisé et au moral laminé par un passé traumatique, qui refuse de s’éloigner du feu des projecteurs.

 

LA REALISATRICE

Née en 1972, Marie Losier a étudié la littérature à Nanterre et les Beaux-Arts à New-York. Capricieux, poétiques, oniriques et non conventionnels, ses films sont régulièrement présentés dans de prestigieux festivals et musées.

 

CRITIQUE

« Marie Losier a pour habitude de filmer de grands excentriques, mais a le don de mettre en avant l’universel au sein de la singularité de chacun.» Olivia Cooper Hadjian, Critikat ACID

 


The Guggenheim Award

 

CinéCentre. JEUDI 28 mars. 20h.

Le film sera précédé de :

LUCHA LIBRE de Marion LEFEUVRE  (2018 / France / 14min / VOF)

Une fausse fille, un masque de catch et une voiture : Isabelle est prête à retrouver un père qu’elle n’a pas vu depuis vingt ans.

Ancienne élève d’option cinéma du lycée Rotrou, Marion Lefeuvre est aujourd’hui réalisatrice (Celui qui pleure a perduThe Unloveables) et créatrice des bandes annonces de Regards d’ailleurs.

 

POR LA LIBERTAD

Laurence GARRET

 

2017 / France / Documentaire sur le cinéma / 1h25 / VOST

Avec Carlos Reygadas

 

SYNOPSIS

Le cinéaste Carlos Reygadas a confié les clés de sa demeure à la réalisatrice Laurence Garret pour qu’elle brosse son portrait à travers ses archives personnelles.

 

LA REALISATRICE

Après avoir travaillé pendant dix ans dans le secteur de la mode, Laurence Garret a réalisé son premier film à partir d’images d’archives de super 8. En 2013, elle a réalisé le film expérimental En ningún lugar, don Luis Buñuel.

 

CRITIQUE

« Son esquisse impressionniste fait partie de la série Cinéma de notre temps, suite de la prestigieuse série Cinéastes de notre temps, créée par André Labarthe. » blackcanvasfcc.com

Sélectionné au Festival international du film de Rotterdam 2017

Sélectionné au Festival du cinéma contemporain de Mexico 2018

 

Lycée Rotrou. MERCREDI 27 mars. 16h.

LUMIÈRE SILENCIEUSE

Stellet Licht

Carlos REYGADAS

 

2007 / Mexique, Allemagne / Instrospection mystique / 2h22 / VOST

Avec Cornelio Wall, Miriam Toews, María Pankratz

 

SYNOPSIS

Johan et les siens sont des Mennonites du Nord du Mexique. En contradiction avec la loi de Dieu et des Hommes, Johan, marié et père de famille, tombe amoureux d’une autre femme.

 

LE RÉALISATEUR

Né en 1971, Carlos Reygadas s’impose dès son premier film, Japón, comme une des étoiles montantes du cinéma mexicain. Ses films Lumière Silencieuse et Post Tenebras Lux, récompensés au festival de Cannes, en ont fait aujourd’hui l’un des maîtres.

 

CRITIQUE

« Point de pose mais une perfection formelle qui débouche sur une sorte d’extase mystique, pour peu qu’on se laisse porter. » Olivier Bonnard, L’Obs

 

Prix du Jury Festival de Cannes 2007

 

AGORA, Vernouillet. MERCREDI 27 mars. 19h.